Rechercher






Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Départements > Microbiologie > Olga SOUTOURINA : ARNs régulateurs chez les Clostridies

Fonction et régulation du système CRISPR-Cas chez Clostridium difficile

Au cours de l’infection, C. difficile survit dans les communautés de l’intestin riches en phages grâce aux systèmes de défense efficaces contre l’ADN étranger incluant le système CRISPR-Cas de l’immunité adaptative chez les procaryotes. Les cassettes CRISPR sont composées de séquences répétées séparées par des « spacers » provenant de l’ADN étranger. Ils sont transcrits comme un long ARN précurseur, qui est clivé par les protéines Cas pour donner ARNs CRISPR (crARNs). En complexe avec des protéines Cas, crARNs interfèrent avec l’infection phagique et la conjugaison de plasmide en reconnaissant l’ADN étranger et le ciblant pour la destruction. crARNs sont parmi les plus abondantes ARNnc détectés par l’ARN-seq (Soutourina et al, PLoS Genetics, 2013). L’originalité du système CRISPR-Cas chez C. difficile est la présence d’un ensemble exceptionnellement large des cassettes CRISPR, la présence de 2 opérons cas et la localisation de plusieurs cassettes CRISPR au sein des prophages. Nous avons montré récemment l’expression active et la maturation des ARNs CRISPR à partir des cassettes CRISPR et fourni des preuves expérimentales de la fonctionnalité du système CRISPR-Cas chez C. difficile. Par séquençage du génome et l’analyse d’un spectre d’hôte de plusieurs nouveaux phages spécifiques de C. difficile et de l’efficacité de conjugaison de plasmide, nous avons démontré la fonction protectrice du système CRISPR-Cas dans les deux souches de C. difficile, souche de référence et épidémique. L’ensemble de ces données souligne les caractéristiques originales du système CRISPR-Cas chez C. difficile important pour la survie de ce pathogène lors du cycle d’infection (Boudry et al, mBio, 2015). Ceci constitue une base pour les analyses mécanistiques et physiologiques des interactions via le système CRISPR-Cas de ce pathogène humain majeur avec ses parasites génétiques.

par webmaster - publié le