Rechercher






Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Plateformes > Plateformes IMAGERIE-GIF : Cytométrie, Microscopie Electronique & Microscopie Photonique > Equipements

Cytométrie en flux


CYTOMETRES ANALYSEURS

Cytomètre de paillasse Cytoflex (Beckman-Coulter)

NOUVEAU - FONCTIONNEL EN SEPTEMBRE 2017

Ce Cytoflex est équipé d’un laser 488 nm avec 2 détecteurs de fluorescence et d’un laser 561 nm avec 4 détecteurs de fluorescence, en plus des détecteurs Forward- et Side-scatter. Les détecteurs de fluorescences sont des photodiodes à avalanche, beaucoup plus sensibles que des photomultiplicateurs. Il est muni d’un lecteur de plaque et permet de faire un comptage volumétrique absolu.
Ce cytomètre moderne, économe, convivial et intuitif est dédié aux utilisateurs autonomes. Une formation par l’ingénieur responsable, couplée au e-learning du site constructeur permet d’appréhender les fonctionnalités en quelques heures.
Le schéma optique de la machine vous aidera à choisir vos fluorochromes.


Cytomètre de paillasse CyFlow SL (Partec-Sysmex)

Ce CyFlow SL3 est équipé d’un laser diode 532 nm 30 mW, de détecteurs Forward- et Side-scatter, de deux canaux de fluorescence rouge (Band Pass 630/30 nm, Long Pass 590 nm) et permet un comptage volumétrique absolu. Ce cytomètre moderne, économe, convivial et intuitif permet une formation rapide pour les utilisateurs qui souhaitent travailler de manière autonome.
Il est principalement utiliser pour des études de cycle cellulaire, endoreplication, ploïdie et taille de génome.
Le schéma optique de la machine vous aidera à choisir vos fluorochromes.


CYTOMETRE ANALYSEUR-TRIEUR

Cytomètre Analyseur-Trieur MoFlo ASTRIOS (Beckman-Coulter)

Ce cytomètre en flux apporte la technologie et la puissance nécessaire pour la lecture simultanée de plus de 20 paramètres de fluorescence et pour le tri d’évènements, même s’ils sont rares, dans une population d’objets hétérogènes. Il est muni de 22 photomultiplicateurs, et de 5 raies lasers (355 nm /100 mW ; 405 nm / 55 mW ; 488 nm / 150 mW ; 561 nm / 200 mW ; 640 nm / 100mW). Le tri stérile peut être accompli selon six voies (récolte dans des tubes 5ml ou eppendorf) ou sur plaque (6 à plus de 96 puits) avec une vitesse de lecture de 70 000 évènements par seconde. L’analyseur-trieur bénéficie depuis janvier 2015 d’un module permettant de détecter des évènements de petite taille (≥200 nm).
Bien qu’il soit difficile de se former pour le tri avec une utilisation ponctuelle, la formation à l’autonomie en analyse est envisageable et conseillé pour des expériences routinières.
Le schéma optique de la machine vous aidera à choisir vos fluorochromes.


par Marion Blin - publié le , mis à jour le