Rechercher






Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Départements > Biologie Cellulaire > Béatrice SATIAT-JEUNEMAITRE : Dynamique de la Compartimentation cellulaire dans les cellules de plantes supérieures

Béatrice SATIAT-JEUNEMAITRE : Présentation de l’équipe

L’équipe explore l’organisation fonctionnelle du système endomembranaire dans les cellules végétales. Notre recherche, basée sur l’utilisation combinée de plantes modèles et d’approches d’imagerie multiéchelles/4D, a pour objectif d’identifier les mécanismes régissant la morphogénèse et la dynamique des compartiments membranaires communs à toutes les cellules eucaryotes et/ou spécifiques de la cellule végétale.

Hébergée par l’Institut des Sciences du Végétal jusqu’en 2015, notre équipe rejoint aujourd’hui le département de Biologie cellulaire de l’I2BC. L’équipe est aussi partenaire du Laboratoire d’Excellence Sciences des Plantes de Saclay, rassemblant les laboratoires de biologie végétale de la région parisienne, et de l’Infrastructure distribuée “France-BioImaging”, deux réseaux soutenus par les actions ANR “Investissements d’avenir”.

L’équipe est localisée dans le nouveau bâtiment 21 du Campus de Gif sur Yvette, à proximité des plates-formes d’imagerie constituantes du Pôle de Biologie et d’Imagerie Cellulaire du campus de Gif sur Yvette dont elle a la responsabilité.

Thème de recherche

L’expertise de l’équipe dans l’imagerie des endomembranes et du traffic membranaire dans les cellules végétales permet d’aborder l’étude des mécanismes sous-tendant la morphodynamique des compartiments endomembranaires en relation avec les processus d’élongation, de division, de différenciation ou d’adaptation de la cellule végétale. Les processus d’échanges et de dialogues entre compartiments sont aussi étudiés. Notre objectif est de comprendre comment la signature membranaire et la forme d’un compartiment sont acquises et maintenues malgré la dynamique intracellulaire, comment les échanges entre compartiments sont régulés, quels sont les processus mis en jeu dans l’adaptabilité du système endomembranaire aux différents programmes de développements ou en réponse à des facteurs biotiques ou abiotiques, et de s’interroger finalement sur les relations entre forme et fonction.

Nous abordons ces questions par des approches de biologie cellulaire sur des systèmes modèles (Arabidopsis thaliana, cellules de tabac BY-2), avec une forte composante de développements méthodologiques en étroite association avec les plates-formes d’Imagerie du Pôle d’Imagerie et de Biologie Cellulaire.

La recherche de l’équipe est aujourd’hui organisée autour de trois axes principaux :

- Formation des autophagosomes.

L’autophagie est un processus catabolique conservé dans toutes les cellules eucaryotes, mettant en oeuvre des compartiments de signature et d’architecture membranaires originales, les autophagosomes. La morphogenèse des autophagosomes en relation avec différents modes d’autophagie d’une part et en interactions potentielles avec le système endomembranaire d’autre part, est étudiée au laboratoire. Nos travaux permettent de souligner l’intérêt de la cellule végétale pour décoder des évènements précoces de formation des autophagosomes (Le Bars et al., 2014a ; Le Bars et al., 2014b).

- Relations fonctionnelles entre cytosquelette et remodelage membranaire : le rôle des microtubules et des protéines + TIPs (+End Tracking Proteins).

AtEB1-GFP
TuA6-GFP/STED

Dans les cellules de plantes supérieures, il est généralement admis que le cytosquelette d’actine est impliqué dans les transports membranaires et l’organisation 3D de la cellule. Nous re-visitons le rôle potentiel des microtubules dans le remodelage des compartiments endomembranaires en étudiant le rôle de la protéine +TIP AtEB1 dans la régulation de l’architecture et de la dynamique des microtubules, puis en interface avec le système endomembranaire.

- Développements de procoles pour une imagerie multiéchelle
L’équipe développe des modes d’imagerie et de cytométrie complémentaires pour l’exploration de la cellule végétale , tels que l’ imagerie par ondes évanescentes (VAEM, TIRF), imagerie de super-résolution (PALM, STORM), utilisation de protéines photoconvertibles pour des approches de « pulse-chase » in cellulo, etc. (Brown et al., 2012 ; Bourge et al., 2014). L’exploration cellulaire par microscopie électronique en transmission est aussi une expertise forte du groupe (tomographie ultrastructurale, cryo-microscopie, microscopie correlative, STEM-EDX). Ces développements sont étroitement associés à la dynamique scientifique des plates-formes d’imagerie du Pôle d’Imagerie et de Biologie Cellulaire dont le groupe assure la responsabilité et le management. A ce titre, l’équipe est partenaire de l’Infrastructure Nationale Distribuée France-BioImaging financée par l’ANR « Investissements d’avenir », labellisée IBiSA et certifiée Iso 9001-2008.

 

 

 

 

 

Mots Clés

Morphogénèse, Dynamique, Compartiment cellulaire, Endomembranes, Réticulum Endoplasmique, Appareil de Golgi, Vacuole, Autophagosome, Cytosquelette, Imagerie cellulaire multiéchelles , Biologie végétale, Arabidopsis thaliana.

Contact


SATIAT-JEUNEMAITRE Béatrice [Directeur de Recherche - CNRS]
Equipe Satiat Jeunemaître B. - Dynamique de la Compartimentation cellulaire dans les cellules de plantes supérieures [Responsable]
Cytométrie [Responsable Scientifique]
Microscopie électronique [Responsable Scientifique]
Microscopie Photonique [Responsable Scientifique]
01 69 82 46 60 Gif - Bât 21

publié le , mis à jour le