Rechercher






Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires


Accueil > Départements > Biochimie, Biophysique et Biologie Structurale > Sun UN : RPE Haut Champ des systèmes biologiques

Sun UN : Présentation de l’équipe

La RPE-HC est un outil biophysique très puissant pour étudier les centres magnétiques des systèmes biologiques. Elle permet, en s’appuyant sur un ensemble de techniques de RPE-HC, de déterminer la position et la liaison des radicaux et des ions métalliques ainsi que la structure des biomacromolécules.

Nous sommes spécialisés dans l’application des techniques de la résonance magnétique haut champ et de la résonance paramagnétique électronique haut champ (RPE-HC) à la résolution de problèmes d’ordre physique, chimique et biologique. Ceci implique une gamme d’activités très variées, allant de la conception et la construction d’instruments, à la chimie quantique et synthétique, à la biochimie et la biologie moléculaire. Nous avons travaillé sur des projets concernant la chimie de l’environnement, les protéines de grande taille et les aimants biologiques avec des collaborateurs partout dans le monde.

Nos investigations biochimiques principales sont centrées sur la caractérisation de radicaux et de centres Mn(II) dans les protéines. Ces deux domaines sont étroitement liés à la recherche sur le stress oxydatif et la photosynthèse. La liste des protéines à Mn(II) que nous étudions s’allonge progressivement et comprend maintenant les protéines impliquées dans la régulation et le transport du manganèse dans les cellules ainsi que de nombreuses autres fonctions biologiques importantes allant de la régulation du stress oxydatif et la virulence bactérienne à la dégradation de molécules organiques. Nous avons adapté notre méthodologie de sorte à pouvoir caractériser ces centres paramagnétiques à l’intérieur de cellules vivantes intactes.

Nous avons une expérience considérable dans le domaine de la synthèse des complexes Mn(II), sur laquelle nous nous appuyons pour comprendre la spectroscopie RPE des protéines à Mn(II). Parmi ces complexes, certains sont des mimétiques fonctionnels qui nous aident à étudier les mécanismes des protéines à Mn(II) et identifier les principes nécessaires à la conception de médicaments à base de métaux capables de mimer ces enzymes. Nous utilisons les méthodes de la chimie quantique pour compléter les mesures de RPE-HC et calculer, à partir des principes premiers, les structures et les paramètres des spins magnétiques et les méthodes de la biologie moléculaire pour confirmer les mesures spectroscopiques et les calculs quantiques et aussi étudier certains aspects des fonctions enzymatiques.

Nous avons récemment commencé à appliquer les techniques de RPE-HC PELDOR (Double Résonance Electronique Pulsée) pour déterminer la structure de macromolécules biologiques et leurs changements structurels. En mesurant le couplage du dipôle magnétique entre électrons non appariés, il est possible d’obtenir des distances nanométriques précises. Les centres paramagnétiques peuvent être présents de façon endogène dans le système biologique ou introduits par étiquetage de spin. Nous développons actuellement de nouvelles étiquettes de spin et protocoles spectroscopiques pour diverses applications.

Mots-Clés

RPE-HC, Radical, Manganèse, Protéines, Cellules vivantes, Calculs de chimie quantique, Mesure de distances nanométriques

Contact


UN Sun [Chercheur - CEA]
RPE Haut Champ des systèmes biologiques [Responsable]
RPE Haut Champ [Responsable Scientifique]
01 69 08 28 42 Saclay - Bât 532


TABARES Leandro [Chercheur - CEA]
RPE Haut Champ des systèmes biologiques [Responsable]
01 69 08 75 79 Saclay - Bât 532

publié le , mis à jour le