Rechercher






Nos tutelles

Nos partenaires


Accueil > Actualités

L’I2BC soutient l’équipe GO Paris-Saclay dans le concours de biologie synthétique iGEM 2020

L’équipe iGEM GO Paris-Saclay, encadrée par des chercheurs de l’I2BC, défendra bientôt son projet sur l’enchevêtrement de gènes lors du concours international de biologie synthétique iGEM.

Depuis 2012, les chercheurs de l’I2BC guident les étudiants qui participent au concours de biologie synthétique iGEM (international Genetically Engineered Machine), pour lequel des équipes du monde entier développent des projets, organisent des ateliers et des événements pour informer le grand public sur la biologie synthétique, s’engagent dans l’entreprenariat, et, bien sûr, gagnent des prix !

Mi-novembre, l’équipe iGEM GO Paris Saclay 2020 présentera HuGenesS (Hug Genes Saclay), son projet sur l’enchevêtrement des gènes. Ce projet se fonde sur le concept de chevauchement de cadres ouverts de lecture, où un même fragment d’ADN code pour deux protéines distinctes, selon le cadre de lecture utilisé. Les gènes sont entrelacés, comme dans un câlin ! Cet entrelacement génétique pourrait avoir une grande variété d’applications, de la conception de génomes minimaux au développement de constructions génétiques améliorées, plus sûres et plus stables.

Bien qu’un tel arrangement génétique existe dans la nature, ce phénomène ne pouvait pas être facilement exploité pour la biologie synthétique... jusqu’à présent ! Inspirée par un article publié en 2019, l’équipe a utilisé le nouvel algorithme CAMEOS (Constraining Adaptive Mutations using Engineered Overlapping Sequences) pour l’enchevêtrement artificiel de gènes. Les étudiants se sont attachés à réaliser des expériences de faisabilité, à démontrer la portée et la polyvalence de cette technique, et à rédiger des tutoriels complets sur l’utilisation de CAMEOS.
Ils espèrent que leur projet ouvrira la voie aux futures équipes iGEM qui utiliseront l’entrelacement de gènes dans leurs propres projets, et sont impatients de voir quel impact cette technique aura dans l’avenir de l’iGEM et de la biologie synthétique.

L’an passé, l’équipe iGEM GO Paris-Saclay 2019 avait obtenu d’excellents résultats avec son projet, DNA-Free POETential : nominée pour la meilleure nouvelle pièce composite et la meilleure nouvelle pièce de base, elle avait remporté une médaille d’or et le prix du meilleur modèle.
Cette année, les treize étudiants de l’équipe ont été encadrés par trois doctorants (Luis Ramirez-Chamorro, Téo Hébra, Laetitia Maroc) et cinq chercheurs de l’I2BC (Philippe Bouloc, Stéphanie Bury-Moné, Sylvie Lautru, Olivier Namy et Ombeline Rossier).

Suivez les progrès de l’équipe iGEM GO Paris-Saclay 2020 sur leur site web !

par Communication - publié le